Résumé Thèse Matthieu Amiguet


Lorsque l'on s'intéresse à des systèmes multi-agents (SMA) dont les interactions ont tendance à se stabiliser sur des motifs récurrents, on peut être tenté de factoriser leur description par ces "patterns" d'interaction, que l'on appelle souvent "groupes" ou "organisations". Les comportements que les agents doivent exhiber pour produire ces interactions s'appellent alors généralement "rôles".
La question initiale de cette thèse est "Que doit-il se passer lorsqu'un agent endosse plusieurs rôles simultanément?", ou autrement dit "Les rôles constituant une sorte de spécification partielle du comportement de l'agent, comment combiner ces éléments pour éviter les conflits et obtenir un comportement cohérent, aussi bien au niveau de l'agent que du système?"
La particularité de ce mémoire est de proposer une approche complète des SMA organisationnels, de la spécification à l'implémentation. Le modèle résultant, nommé MOCA, a donné lieu à diverses contributions: - Un modèle organisationnel comportmentaliste (dans le sens que la prise de rôle implique l'adoption d'un comportement) et dynamique (dans le sens que l'attribution des rôles aux agents peut varier en cours d'exécution). - Une architecture componentielle pour les agents qui permet de donner une sémantique précise à la prise et au rejet de rôles. - La gestion de la prise de rôle multiple et des conflits qui pourraient en résulter. - L'opérationnalisation des idées ci-dessus sous la forme d'une plate-forme implémentée au-dessus de MadKit.
Le mémoire propose également des perspectives sur la validation formelle de SMA conçus selon le modèle MOCA.