Résumé Thèse Julien Saunier


Dans cette thèse, nous proposons une modélisation des communications multi-parties et leur régulation dans les systèmes multi-agents. Cette modélisation, appelée EASI (Environnement Actif comme Support des Interactions) est celle d'un environnement actif. Les agents lui déléguent les tâches d'adressage des données et de recherche d'information. La formalisation est issue de l'analyse de données symboliques, adaptée à ce type de problèmes. Les apports de ce modèle sont (1) la prise en compte du contexte pour mener à bien les tâches de l'environnement, et (2) la standardisation des interactions directes, fondées sur la sélection dynamique des récepteurs, et des interactions indirectes, fondées sur la sélection dynamique des messages.
Nous généralisons ensuite le modèle pour réguler et contrôler les communications, en proposant le modèle EARI (Environnement Actif comme Régulateur de l'Interaction). L'environnement met en oeuvre des politiques d'interactions différenciées en fonction des comportements souhaités: services de communications standard et/ou règles impératives. Les agents peuvent également accroître ou restreindre leur attention (awareness) aux messages des autres agents. Les modèles sont complétés par des algorithmes de traitement et de mise à jour des informations, et par une architecture fonctionnelle de l'environnement. Ils ont été mis en oeuvre et évalués dans deux contextes de déploiement, un prototype en fonctionnement client/serveur et une extension de la plate-forme MadKit. Les tests réalisés ont montré un gain d'efficacité important de nos algorithmes sur le modèle généralement utilisé pour les communication multi-parties, la diffusion.